Partagez | 

Livraison à l'Observatoire 1★

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Fatalité
« Petite bête vicieuse »
⌘ Messages : 44
⌘ Inscrit(e) le : 14/02/2015

Petite bête vicieuse
MessageLun 2 Mai - 13:17

Livraison à l'Observatoire


Difficulté : très facile ★☆☆☆☆
Nombre de participants possible : 1 solo
Gain(s) : Un billet de loterie et 100 Orins

Descriptif de la quête


L'astronome en charge de l'Observatoire a besoin d'un nouvel Oculaire pour son Télescope. Pour une raison ou pour une autre vous vous trouvez en charge de cette livraison. Heureusement qu'elle ne sera ni trop compliquée ni trop longue à exécuter... enfin... si le scientifique ne vous avez pas accueilli en vous apprenant qu'il a fait tomber la clé de l'entrée en se penchant par la fenêtre de l'étage. Bien... il ne vous reste plus qu'à chercher.

Petit plus


Une quête plutôt bateau mais ici le but du jeu sera de lui donner un ton décalé, comique. Si vous réussissez ce défi-là, vous aurez un gain bonus ! Si la carte du combat est lancée, vous aurez affaire à un gros rat, un Korrigan ou... peut-être une autre bestiole ♪

Le scientifique peut être joué par Fatalité si vous le souhaitez biggrin

Liste des participants


» Maesa Veluia


Dernière édition par Fatalité le Sam 7 Mai - 1:47, édité 2 fois
Invité
« Invité »
MessageMar 3 Mai - 19:46

Quel meilleur moyen de passer le temps et de se faire un peu d'argent que d'accomplir une petite quête bateau ayant été accrochée sur un des panneaux de Dun Fiara ? Aujourd'hui, Maesa avait prévu de s'octroyer un peu de temps libre, histoire de ne pas passer sa journée à tanner le cuir. Bien que cette activité soit assez distrayante, à force de mettre la main à l'ouvrage, on s'en lassait plutôt rapidement, surtout avec des peaux communes. Ainsi, elle était partie faire un tour dans Dun Fiara, cette ville qu'elle aimait tant par son animation qui ornait chaque rue. Elle ne pouvait pas la comparer à grand chose, n'ayant connu que cette capitale durant toute son humanité et plusieurs années par la suite. Elle n'avait eu l'occasion que de visiter Lemuria jusqu'à maintenant et cette dernière arrivait bien évidemment en bas de liste. Avec ses rues sombres et désertes, elle n'avait rien d'accueillant, d'autant plus que les Banshees semblaient chercher à perpétuer cet aspect en jouant les esprit frappeurs. Elle avait beau être une des leurs, l'archère ne se sentait nullement soudée à cette race, bien au contraire. Néanmoins, elle ne rechignerait pas à leur parler, évidemment.

C'est donc suite à sa petite promenade qu'elle était tombée sur un bout de parchemin provenant de l'astronome en charge de l'Observatoire, non loin d'ici. Ce dernier cherchait de l'aide pour obtenir un  Oculaire, sans aucun doute pour son téléscope. Une petite mission rapide, sans difficulté et qui lui permettrait de donner un coup de main à quelqu'un dans le besoin, comment refuser ? A moins que ce soit la récompense qui lui fasse de l’œil mais ça, elle s'interdisait d'y penser.

Aussitôt dit, aussitôt fait ! Voilà qu'elle était partie en quête de ce fameux Oculaire. Cela devait sans doute être facile à se procurer, en fouillant un peu du côté des artisans elle finirait bien par mettre la main dessus. De toute façon, même si cette tâche mettrait plus de temps que prévu, elle n'allait pas s'en plaindre : se promener dans Dun Fiara était toujours un plaisir. Sauf lorsqu'elle croisait une bande d'idiots un peu trop soûlent ne se gênant pas pour siffler quiconque passait sous leur nez. Évidemment, cela fut une belle perte de temps pour elle, leur remontant les bretelles pendant une bonne dizaine de minutes sans même que cela n'atteigne leur cerveau bien trop atteint. Après tout, c'était plus fort qu'elle, elle ne pouvait laisser passer ce genre de chose. S'écraser devant des imbéciles pareils ? Jamais. Et l'alcool n'était en loin une excuse. Boire, d'accord, mais être éméché dans la rue, non !

Finalement, en entrant un peu au hasard dans une boutique plutôt farfelue, avec des tonnes d'objets étranges accrochés au plafond et sur les étagères, elle trouva ce qu'elle était venue chercher. Un tube de cuivre avec du verre à une de ses extrémités. La Banshee se demanda bien où cela pouvait se fixer dans un télescope, n'ayant jamais pu en observer un de près. Sa curiosité sera sans doute assouvie lorsqu'elle ramènera son dû au résident de l'Observatoire. Ainsi, elle payait sans plus tarder avant de se mettre en route, louant une charrette pour s'y rendre. Cela faisait tout de même une trotte, en tout cas à pied. De toute façon, elle aimait bien ce genre de voyage. Il y avait toujours quelques autres personnes présentes et cela permettait d'échanger un peu, de passer le temps de façon sympathique.

Une fois a destination, elle prit le temps de lever la tête pour tenter d'apercevoir le sommet de cette tour mais c'était bien évidemment impossible tellement elle était haute. Il en fallait pour observer les étoiles ! C'était assez impressionnant d'ailleurs, elle s'imaginait aisément les hommes et femmes souffler comme des buffles pour avoir bâti un tel édifice. L'Oculaire en main, elle toqua à la porte de l'Observatoire, respectant les règles de politesse. On n'entrait pas chez les gens sans frapper quand même ! Une voix, qui semblait provenir du bâtiment, quelques étages plus haut, s'éleva mais resta tout de même étouffée par les murs de pierre. Ainsi, elle ne réussit pas à en saisir les mots, mais c'était sans doute l'astronome qui la prévenait qu'il allait lui ouvrir. Maesa patienta donc, en profitant pour regarder les alentours alors que le vent soufflait fort. Heureusement qu'elle n'avait pas les cheveux longs autrement, elle serait sans doute devenue folle.

« - Euh... Oui, bonjour, c'est pour quoi ? demanda soudainement une voix masculine derrière la porte en bois.

- Bonjour, je viens vous apporter votre Oculaire débuta la jeune femme en se penchant pour que l'homme puisse l'entendre correctement. Vous savez, l'annonce que vous avez laissé à Dun Fiara.

- Ah oui, oui, mon parchemin ! Et bien, hm, c'est très aimable à vous de me l'avoir apporté mais... Il y a un hic. »

Un hic ? Quoi, quelqu'un s'était-il déjà chargé de cette tâche ?

« - Que se passe-t-il ? demanda-t-elle tout de même histoire d'être fixée.

- Et bien... Voyez-vous, en entendant le bruit de la calèche, je me suis penché pour voir qui venait me rendre visite et... Par inadvertance, j'ai fais tomber la clé... La clé qui ouvre cette porte, évidemment. »

La tanneuse ne put que rire franchement face à cette situation des plus ridicules. Il fallait vraiment être maladroit pour faire tomber une clé d'aussi haut. Enfin, juste une clé en fait. Cet homme devait sans doute être étourdi mais elle ne lui en voulait pas. Du moins, pas encore. Restait à voir combien de temps elle allait mettre pour retrouver cette fameuse clé. Puisque oui, elle n'allait pas partir en laissant ce pauvre bougre enfermé dans cette tour pour le restant de ses jours, ce serait un bien triste sort.

« - Très bien, je vais essayer de la retrouver.

- Vraiment ? Oh ce serait très aimable à vous ! Je ne sais comment vous remercier !

- Vous pourrez baiser mes pieds une fois que j'aurais mis la main dessus. »

Une situation ridicule exigeait bien évidemment des remarques ridicules, bien qu'elle ne voulait absolument pas le voir baiser ses pieds.

Sans plus attendre, elle se mit au travail. Faire le tour de l'édifice serait sans doute efficace, elle ne pouvait pas être tombée bien loin cette fameuse clé. Le problème était que l'herbe atteignait tout de même plusieurs centimètres, impossible de voir quelque chose au travers. Bien, il allait falloir mettre la main à la patte. Maesa se mit donc à quatre pattes, écartant les brins d'herbe sur son passage. Bon, elle devait bien avouer que cette situation était des plus embarrassantes. Elle n'aimerait pas que quelqu'un la voit dans une telle position, d'autant plus qu'elle portait une simple jupe. Avec tout ce vent... Non, elle ne préférait pas l'imaginer. Pitié, faites qu'elle trouve cette clé rapidement qu'elle puisse se mettre dans une position plus confortable.

Le temps s'écoula alors. A force, la terre commençait à s'accumuler entre ses ongles et sur ses genoux. Bientôt, elle aurait fait tout le tour du bâtiment mais toujours aucun signe de ce qu'elle cherchait, à croise qu'elle s'était logée sous terre ou que le vent l'avait emporté. Mais c'était impossible, bien évidemment. En tout cas, son humeur s'était bien dégradé. Elle qui pensait accomplir une tâche simple et pour rentrer sans trop d'encombre, voilà qu'elle passait son après-midi à aider un homme trop étourdi. Bon, ce n'était pas vraiment de sa faute mais quand même, ça devenait agaçant et dans ce genre de situation, elle avait toujours du mal à retenir son animosité, malgré toute la bonne volonté du monde. A part des fleurs et des insectes, elle ne croisait rien entre ces herbes hautes, c'était décourageant. Sans oublier le vent qui venait se jouer d'elle en venant s'engouffrer sous ses vêtements. Si seulement cette clé pouvait tomber du ciel...

« - Euh... Excusez-moi... »

Dans un sursaut et poussant un cri de surprise, Maesa se remit sur pied, plaquant ses mains sur son derrière. Non, ce n'était quand même pas ce qu'elle croyait, si ? Quelqu'un l'avait-il bien vu dans cette position des plus gênante ? Immédiatement, elle se retourna et découvrit un homme d'une trentaine d'année en face d'elle, visiblement affreusement gêné.

« - Je... Pardonnez-moi mais... Il se trouve que la clé était tout simplement restée sous un tas de livres, j'étais pourtant sûr de l'avoir vu tomber... bafouilla-t-il en détournant le regard. N-ne vous en faites pas, je n'ai rien vu si c'est ce qui vous inquiète. »

Quoi ? Ce type était donc l'astronome ? Et en réalité, il avait tout simplement perdu la clé dans l'Observatoire ? Mais il se fichait d'elle ou quoi ?! Furieuse, elle attrapa l'Oculaire qui traînait sur le sol et lui lança sur le pied, lui faisait lâcher un grognement de douleur avant de sauter à pied joint.

« - Vous pouvez vous le mettre où je pense ! hurla-t-elle avant de s'éloigner, furibonde. »

Non mais elle aura tout vu ! Voilà qu'elle venait de perdre son temps à chercher une clé totalement au mauvais endroit, et qu'en plus elle avait reçu la honte de sa vie ! Cet homme était un idiot, ni plus ni moins. Tant pis, elle n'apprendrait jamais rien sur les télescopes, elle ne remettrait plus jamais les pieds ici ! Evidemment, dans quelques heures, elle se mordrait les doigts d'avoir réagit ainsi et la récompense lui serait tout de même parvenu, l'homme voulant sans doute s'excuser pour son étourderie.
Fatalité
« Petite bête vicieuse »
⌘ Messages : 44
⌘ Inscrit(e) le : 14/02/2015

Petite bête vicieuse
MessageSam 7 Mai - 1:44

Quête réussie !

Tes Orins ont déjà été attribués. Pour le billet de loterie tu peux aller un tirer un gratuitement dans le bazar en cliquant là. Tu auras droit à un gain spécial de 100 orins parce que ton solo était fort amusant.

Merci de ta participation love

Livraison à l'Observatoire 1★

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cursed Anthalia :: Lorwyn :: Collines des Hauts Vents :: Observatoire-