Partagez | 

Le secret du Moldorm - 1 (4 / 5★)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Fatalité
« Petite bête vicieuse »
⌘ Messages : 44
⌘ Inscrit(e) le : 14/02/2015

Petite bête vicieuse
MessageLun 24 Aoû - 0:23

Le secret du Moldorm - 1


Difficulté : difficile ★★★★☆ à très difficile ★★★★★
Nombre de participants possible : 3 (sans pnj)
Gain(s) : 950 orins + un Porte-Bonheur chacun

Descriptif de la quête


Ah le Moldorm, une créature bien connue mais pourtant si mystérieuse. Elle n'a pas été observée depuis des lustres mais personne ne l'imagine disparue avec tout ce qu'il se trame dans le désert de Subrosia. Un éminent chercheur de la cour de Lemuria a décidé d'envoyer quelques aventuriers courageux pister la bête pour ensuite entreprendre une observation et une étude de celle-ci.

Autant dire que la tâche ne sera pas aisée, on raconte qu'elle est à l'origine des sables mouvants du désert. Mais peut-être qu'une présence plus prononcée de ces derniers serait une piste à creuser ?

Petit plus


Il s'agit d'une suite de quêtes, constituée de 3 ou 4 parties maximum (logiquement). Ne vous attendez donc pas à trouver la bête immédiatement, peut-être même que vous ne trouverez rien à la fin (ce n'est pas du spoil mais c'est à prendre en compte du coup :p).

La quête est difficile à cause de la condition métrologique puisque vous serez dans un désert où y fait tout chaud /PAN. Avec peu d'eau, peu d'ombres et beaucoup de sables mouvants. Et des monstres pas gentils et peut-être un monstre géant, heureusement il a pas de tentacules... enfin... en théorie.

Le pnj n'interviendra pas sauf si besoin express ou créature à gérer... ou surprise... on sait jamais avec Fatalité =p (on peut négocier pour un 4e membre)

Liste des participants


» Mist Redgrave
» D. Irvine Fon Fabre
Mist Redgrave
« On n’échappe à rien, pas même à ses fuites. »
⌘ Messages : 96
⌘ Inscrit(e) le : 20/07/2015


Fiche de Skills
◊ Classe: Évocatrice
◊ Pouvoir: Vol - les ailes
◊ Malédiction:
On n’échappe à rien, pas même à ses fuites.
MessageMer 2 Sep - 23:03

A HERO IS SOMEBODY WHO IS SELFLESS, WHO IS GENEROUS IN SPIRIT, WHO JUST TRIES TO GIVE BACK AS MUCH AS POSSIBLE AND HELP PEOPLE. A HERO TO ME IS SOMEONE WHO SAVES PEOPLE AND WHO REALLY DEEPLY CARES.
A force de chercher j’avais fini par trouver quelque chose qui pourrait m’intéresser sans avoir à jouer les oreilles traînantes dans diverses conversations. Ce n’avait jamais été mon genre et même si je ne pensais pas Lemuria utilisatrice de la chose, j’étais vraiment apaisée d’avoir finalement trouvé un tableau de quêtes. L’ennui maintenant était de trouver celle qui conviendrait à mes attentes, qui ne me détournerait pas de mes convictions et qui paierait les résultats de manière légitime. Autant dire les choses telles qu’elles étaient, sur ce point-là, cette ville était loin de contredire toutes les rumeurs à son encontre.
 
On y trouvait beaucoup, beaucoup et beaucoup trop de demandes sur des menus travaux en rapport avec les esclaves et une arène qui ne m’inspirait vraiment rien vu ce qui était demandé et je n’avais pas envie d’en savoir plus, cela me donnait déjà envie de vomir et vu mes récents déboires ici, il n’était pas nécessaire de m’en rajouter plus. Je ne me connaissais que trop bien, si j’y mettais les pieds j’allais finir par me mettre la ville à dos ou du moins une bonne partie de la population. Fuir Dun Fiara et sa région m’était que bien suffisant.
 
Me voila bien embêter, je ne savais que faire et après une telle traversée je n’avais vraiment pas envie de rebrousser chemin de suite, cela serait une bien plus grosse perte d’argent et même si je n’étais pas particulièrement portée sur la chose, je ne possédais pas suffisamment de moyens pour me permettre de fermer les yeux aussi facilement sur mes réserves économiques. Je me remis donc à ma lecture, tout en essayant de m’attarder le moins possible sur les annonces bien trop louches ou sans éthiques dont certaines faisaient preuves.
 
« Allez Mist, courage. Ne juge pas, je suis sûre qu’il y a encore des gens bien ici. » 
 
Ne pas mettre tout en peuple dans le même panier, ça me semblait tout à fait légitime et il serait bien bas de ma part de ne pas le faire. Je devais faire preuve d’espoir, il devait bien y avoir quelque chose d’intéressant. Quelques minutes plus tard je tombais enfin sur d’autres missions qui m’avaient l’air intéressantes mais... ces rares quêtes demandaient de se rendre dans le désert de Subrosia. Du danger, chouette... Non pas que j’étais couarde mais à moins de tomber sur quelqu’un qui avait besoin de sauver un proche dans cette fournaise, je ne me sentais pas vraiment d’attaque de me lancer aussi stupidement dans cet endroit en solitaire. Bien que certaines étaient, je l’avoue, plus qu’intéressantes.
 
« Quelle bêtise, je ne vais quand même pas me tenter à cela toute seule... ce ne serait pas raisonnable. Absolument pas raisonnable... »


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING


Dernière édition par Mist Redgrave le Ven 30 Oct - 21:07, édité 1 fois
D. Irvine Fon Fabre
« When Davy Jones meets Robin Hood »
⌘ Messages : 75
⌘ Inscrit(e) le : 24/02/2015

⌘ Reroll : Aucun double compte

Fiche de Skills
◊ Classe: Artilleur
◊ Pouvoir: Dopplegänger
◊ Malédiction:
When Davy Jones meets Robin Hood
MessageMer 7 Oct - 18:10


Le secret du Moldorm
Feat : Mist Redgrave

Forsena est un bien beau village, personne ne pourra le nier. Mais je n’ai malheureusement rien trouvé d’intéressant en ce qui concerne mes réels buts à travers mes différents déplacements. Les seuls souvenirs que je ramène sont juste plus douloureux qu’autre chose. J’aurais pu retourner à Dun Fiara afin de prendre quelques jours de détente avant de reprendre du service mais quand j’ai une idée dans le crâne, elle n’est pas ailleurs. Hors de question de rentrer bredouille. J’ai juste pris la peine de me reposer une nuit dans ce village avant de reprendre la route vers une autre destination. Et celle-là, elle n’est pas des plus accueillantes.

Je regretterai presque ma baston dans la taverne de Forsena. Lemuria correspond tellement à ce qu’on peut raconter en un seul coup d’œil. Si ce dernier n’est pas obstrué par les grains de sable qui volent partout, on peut facilement sentir l’injustice et la vilénie. Tout ce qui va à l’encontre de ma propre perception des choses. Et je suis venu ici pour tenter de recruter ? Mais quelle idée m’a pris...

Je suis là. Il faut bien faire avec et rendre ce trajet bénéfique. Et comme tout bon lieu qui se respecte en matière de paroles variées utiles ou non qui peuvent aiguiller sur quelques poissons à pêcher, c’est bien l'auberge ou la taverne. Et là, je peux assurer à qui veut que contrairement à Forsena, je ne me risquerai pas à entrer dans une bagarre inutile. L’atmosphère qui règne ici n’est en rien comparable à ce petit village. Et tout étranger ici n’a sûrement pas intérêt à se faire remarquer.

Mon pas me guide vers le comptoir où se trouve l'aubergiste. Quelques mots échangés, bien rapides, histoire d’avoir deux ou trois informations pour que je puisse lancer mes recherches. Je ne compte pas perdre de temps ici. Ces premiers échanges me conduisent vers le fond de la pièce où se trouve... une jolie petite femme ? Je n’étais pas sensé trouver un tableau de quête ? D’ailleurs. Pourquoi m’envoyer consulter un tableau de quêtes alors que je veux juste trouver deux ou trois motivés à enrôler ? Ah, le tableau est là. Juste que cette inconnue se trouve devant.

Je m’approche. Silencieusement. J’attends quelques minutes derrière elle, posant mon regard sur cette affichette qu’elle semble lire. Et bien par tous les dieux marins, si cette brune se lance dans une quête pareille seule, je veux bien donner ma main à couper tout de suite. Même en n’étant pas du coin, la légende du Moldorm est connue. Trop connue. La Balverine à côté, c’est juste du menu fretin.

« Quelle bêtise, je ne vais quand même pas me tenter à cela toute seule... ce ne serait pas raisonnable. Absolument pas raisonnable... »
« Et bien ma petite dame. Si tu ne veux pas tenter ça toute seule, tu peux toujours demander de l’aide. »

Et l’aide en question, là, de toute évidence, c’est moi. Car hormis ce joli petit brin de jeune femme et moi-même, personne n’a les yeux rivés sur ce tableau qui affiche bon nombre de quêtes, morales ou non. Encore une fois, je me lance dans une action complètement inutile à ce que je suis sensé faire ici. Ou peut-être pas. Qui sait ce qu’on peut trouver dans les méandres d’un désert. Mon petit côté de malandrin s’active soudainement. Qui ne tente rien n’a rien non ? Je recruterai plus tard... Et puis laisser une demoiselle en détresse sans rien faire, c’est inhumain. Autant montrer l’amabilité de la race humaine dans toute sa splendeur !

« Il se trouve que j’ai un peu de temps à perdre. Je t’emmène ? »



Dernière édition par D. Irvine Fon Fabre le Lun 7 Déc - 17:57, édité 2 fois
Mist Redgrave
« On n’échappe à rien, pas même à ses fuites. »
⌘ Messages : 96
⌘ Inscrit(e) le : 20/07/2015


Fiche de Skills
◊ Classe: Évocatrice
◊ Pouvoir: Vol - les ailes
◊ Malédiction:
On n’échappe à rien, pas même à ses fuites.
MessageVen 30 Oct - 23:52

A HERO IS SOMEBODY WHO IS SELFLESS, WHO IS GENEROUS IN SPIRIT, WHO JUST TRIES TO GIVE BACK AS MUCH AS POSSIBLE AND HELP PEOPLE. A HERO TO ME IS SOMEONE WHO SAVES PEOPLE AND WHO REALLY DEEPLY CARES.
Je gardais les yeux rivés sur ce tableau sans me préoccuper de ce qu’il se passait autour de moi. Une faute des plus impardonnables qui soit dans mon cas, que je me reprocherai souvent. Jamais je ne m’étais retrouvée aussi indécise devant une mission, une quête ou une quelconque offre qui soit. Pourtant je savais très bien celles dont je ne voulais en aucun cas mais les rares acceptables étaient décidément bien trop risquées. Ma résignation ne tarderait pas à pointer le bout de mon nez, dépitée et déçue je m’apprêtais à laisser tomber ces annonces pour tenter de chercher ailleurs, mais avant que je ne puisse faire volte-face pour quitter la pièce j’entendis une voix m’interpeller.
 
Impossible de retenir un sursaut. Il ne m’avait pas effrayée mais juste surprise, je ne m’étais pas du tout préparée à trouver quelqu’un derrière moi. Pour peu, je lui serais rentrée dedans s’il n’avait pas parlé juste avant. Alors qu’on ne pouvait pas dire qu’il soit si, pour dire les choses gentiment, transparent, c’est plutôt un grand type costaud en fait. Il devait sûrement être de ceux qu’on évitait soigneusement pour pas avoir d’ennuis, alors je me demandais bien ce qu’il me voulait pour venir laisser traîner ses oreilles prêt de moi. En temps normal, je lui aurais peut-être répondu une phrase de politesse basique pour m’éclipser ensuite, sauf que je n’en avais pas eu le temps cette fois.
 
« Il se trouve que j’ai un peu de temps à perdre. Je t’emmène ?
Ah ! Je, hum, disons que... Tant d’altruisme m’étonne sur le moment, je ne m’attendais absolument pas à me retrouver dans une logique inverse et de voir un guide ou partenaire de quête sans avoir à le chercher. Sur le moment, un doute s’installe dans mon esprit, si c’était un piège il serait facile de faire disparaître n’importe quelle preuve dans ce grand désert, mais d’un autre coté cela en viendrait à nouveau à discréditer cette race sans fondement. Ça m’arrangerait bien d’être accompagné par quelqu’un du coin, c’est la première fois que je viens ici. »
 
Au pire, il y avait toujours le temps de préparation qui ne serait pas du tout anodin pour ce que je m’apprêtai à faire. Si cet homme se montrait trop louche je pourrais toujours prendre la poudre d’escampette pour aller m’enfermer dans ma chambre. Quoique, j’en oubliai la capacité à ces êtres de passer à travers les cloisons. Peut-être qu’un peu de sel dans la figure suffirait à le faire fuir s’il me suivait. Espérons. Ce que je pouvais imaginer comme stupidité parfois, il ne fallait pas que je paraisse inquiète maintenant.
 
Il y a juste un petit détail qui m’aurait presque fait jurer les noms des dieux si j’avais été croyante, pourquoi sur tous les types qui avaient eu la pensée de faire le premier pas pour je ne sais quelle raison il avait fallu que je tombe sur le moins habillé ?! Pas que ça soit indécent, mais tout de même ! Je commencerais presque à me demander s’il se fiche de moi ou si ma malédiction m’a fait tomber sur un excentrique un peu bizarre. Je me retins de soupirer, heureusement je n’avais pas trop de mal à rester concentrer sur ses yeux bien que je détestais fixer les gens. Pitié faites que je puisse avoir un peu de chance pour changer, je me fichais de l’appât du gain mais que tout se passe bien c’est tout ce que je demandais.
 
« Vous connaissez bien le coin, surtout le désert ? Il y a sans doute pas mal de chose à emmener pour cette quête-là. Je désignais celle que j’examinais tout à l’heure, des fois qu’il soit venu vraiment par hasard, je ne doutais pas qu’une chasse pareille ne fasse pas fuir les polissions non sérieux. J’imagine également qu’il faudra pas mal de puissance si on vient à lui tomber dessus. »
 
Parce que moi, je n’étais qu’évocatrice.


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
D. Irvine Fon Fabre
« When Davy Jones meets Robin Hood »
⌘ Messages : 75
⌘ Inscrit(e) le : 24/02/2015

⌘ Reroll : Aucun double compte

Fiche de Skills
◊ Classe: Artilleur
◊ Pouvoir: Dopplegänger
◊ Malédiction:
When Davy Jones meets Robin Hood
MessageLun 7 Déc - 18:01


Le secret du Moldorm
Feat : Mist Redgrave

Je vous assure que ma question n’était vraiment pas formulée avec un double sens comme on peut me les connaitre pour la drague ou autre chose de ce genre. Je propose réellement mon aide. Non seulement parce que cette demoiselle aussi frêle qu’une petite branche se ferait dévorer toute crue en plein milieu du désert et que ça m’embêterait tout de même de voir une mignonne comme ça aller au casse pipe mais en plus, pour mes propres affaires, ça peut s’avérer très utile. Cela dit, je ne suis pas assez vantard pour dire que cette quête sera une bagatelle. Un artilleur n’a pas autant de facilité qu’une personne pourvu de sorts.

J’aurais peut-être du m’annoncer autrement. Je ne voulais pas surprendre cette petite dame mais en même temps, débarquer comme ça au milieu de je ne sais où alors qu’il n’y a quasiment que des Banshees ici et sans même se présenter, ça a de quoi vous mettre sur vos gardes. Elle peut penser n’importe quoi après une apparition pareille et je dois bien avouer qu’un homme baraqué qui s’annonce comme ça, elle peut bien. Mais la situation ne tarde pas à tourner très vite à la détente. Parce que ce que j’entends là ne peux que me faire rire.

« Ça m’arrangerait bien d’être accompagné par quelqu’un du coin, c’est la première fois que je viens ici. »
« C’est la première fois que vous venez ici ? »

Elle pourrait croire que je ris de sa méconnaissance des lieux. Mais il ne s’agit pas de ça... Elle me prend pour un Mort et ça, c’est hilarant. Aie-je donc la tête d’une Banshee d’office ? Et moi qui voulais prouver que la race humaine avait des vertus. C’est loupé ! Je sens son regard qui me fixe pour tenir la conversation mais je suis persuadé qu’elle a quelques doutes. Mais j’admire cette ténacité à rester sérieuse sur le sujet.

« Vous connaissez bien le coin, surtout le désert ? Il y a sans doute pas mal de chose à emmener pour cette quête-là. »
« Ah ça, je suis persuadé qu’il faut emmener un certain matos mais niveau guide, je ne suis pas vraiment celui qu’il vous faut. Mais on peut très bien se débrouiller sans ! Pas besoin d’être mort pour s’aventurer dans le désert, vous savez ? Et pas besoin non plus d’être l’homme le plus fort du monde. Les muscles ne font pas tout ! Des fois, la ruse est amplement suffisante. Faites-moi confiance ! Ce n’est pas mon genre de laisser de jolis yeux pareils se noyer sous le sable. »

Mademoiselle semble un peu dans tous ces états. Cette bouille se tord sous des traits variés traduisant tout et n’importe quoi. Sûrement qu’elle doit être choquée de ne pas se retrouver face à un membre de la population locale. Si j’avais voulu jouer un petit peu, j’aurais pu rentrer dans ce jeu du mensonge et de la berner jusqu’à la fin de la quête qui s’annonce mais à quoi bon ? Je ne suis pas du genre à mentir gratuitement et puis si jamais cette demoiselle accepte de réellement faire cette quête en ma compagnie, il ne sera pas bien difficile de voir que je ne maitrise absolument pas l’environnement dans lequel on va poser les pieds. Autant être franc tout de suite. Si jamais j’en viens à mentir, ça sera plutôt pour le réel but de ma proposition d’aide. Mais ça, c’est d’ordre professionnel, pas contre elle.

Je lui adresse un sourire sincère et sans entourloupe, vraiment, en ne manquant pas de lui donner mon prénom pour me présenter convenablement.

« Je m’appelle Irvine et je suis de passage dans la région. Croyez-moi, je n’ai pas forcément l’utilité d’aller dans le désert et je vous propose réellement mon aide. Parce que vous avez besoin de faire cette quête, n’est-ce pas ? Sinon vous ne scruteriez pas ce panneau désespérément. »

C’est sans mentir que j’essaie de persuader totalement cette gente dame à accepter ma présence. Je ne m’attarde pas plus en face d’elle. La laisser réfléchir sans faire pression est une bonne manière d’avoir un retour adéquat. Je me dirige vers l’aubergiste pour lui demander une chambre parce que je ne compte pas dormir dehors. Et si nous partons, ce ne sera pas dans la minute. Faisons comme d’habitude et laissons la concernée revenir d’elle-même.

Mist Redgrave
« On n’échappe à rien, pas même à ses fuites. »
⌘ Messages : 96
⌘ Inscrit(e) le : 20/07/2015


Fiche de Skills
◊ Classe: Évocatrice
◊ Pouvoir: Vol - les ailes
◊ Malédiction:
On n’échappe à rien, pas même à ses fuites.
MessageDim 13 Déc - 14:34

A HERO IS SOMEBODY WHO IS SELFLESS, WHO IS GENEROUS IN SPIRIT, WHO JUST TRIES TO GIVE BACK AS MUCH AS POSSIBLE AND HELP PEOPLE. A HERO TO ME IS SOMEONE WHO SAVES PEOPLE AND WHO REALLY DEEPLY CARES.
Je me demandai presque si cet homme n’allait pas me prendre pour une folle à me lancer dans une quête aussi difficile, seule. Le fait d’être une femme ne devait pas aider non plus, je connais mes propres faiblesses, bien que je ne considère pas cette information comme étant la plus significative. Cependant je ne pouvais nier que la tâche était bien compliquée, même pour un groupe de guerriers aguerris. Ce n’était pas comme si j’avais vraiment le choix... enfin... pas si je voulais garder une certaine dignité. Ce qui ne l’empêcha pas de répondre à mes questions avec le plus grand sérieux du monde.
 
« Mais on peut très bien se débrouiller sans ! Pas besoin d’être mort pour s’aventurer dans le désert, vous savez ?
Oh par tous les cieux ! Je suis navrée, je ne... Bravo moi-même, je venais certainement de me ridiculiser de la plus belle façon qui soit. Comment avais-je pu faire une boulette pareille et étiqueter cet homme comme étant forcément un habitant ?! Cet endroit me mettais les nerfs en pelote, bien plus que je ne voulais l’admettre. Comment manquer à mes plus grands principes, c’était beau. J’étais persuadée que vous étiez un habitant de Lemuria, je ne voulais pas vous froisser. Je vous présente mes plus plates excuses ! »
 
Il semblerait que j’avais eu la chance de ne pas tomber sur quelqu’un de rancunier et il ne dût pas m’en tenir rigueur. Il continua comme si de rien n’était, ce qui ne contribua pas à me rassurer hélas.
 
« Ce n’est pas mon genre de laisser de jolis yeux pareils se noyer sous le sable. »
 
Étrangement, ou non, je sentis le rouge me monter aux joues. Je n’avais jamais été friandes de flatteries, tout comme je n’étais pas une habituée de la chose. Sur le coup, je me demandai s’il était sérieux ou c’était une tentative de drague éhontée. Allons bon, comme si cela pouvait arriver, il n’avait rien à voir avec les poivrots que j’avais croisé en arrivant à l’auberge, je doute qu’il perde son temps avec une inconnue sans intérêt. Il était aussi préférable de lui laisser le bénéfice du doute, après tout il n’avait pas l’air d’être quelqu’un de louche. Peut-être avais-je trouver une nouvelle personne altruiste dans cette ville, ça me redonnerait presque confiance en ces lieux.
 
« Je m’appelle Irvine et je suis de passage dans la région. Croyez-moi, je n’ai pas forcément l’utilité d’aller dans le désert et je vous propose réellement mon aide. Parce que vous avez besoin de faire cette quête, n’est-ce pas ? Sinon vous ne scruteriez pas ce panneau désespérément. »
 
Il ne me laissa pas le temps de lui répondre et retourna auprès du tenancier, sans doute pour diverses affaires laisser sur le feu avant de me rejoindre devant ce panneau. Je trouvai cela étrange sur le moment et je devais avouer que ça m’avait même surpris. Pensons aux choses sérieuses : je n’étais pas encore dans le besoin, néanmoins je ne pouvais ignorer la présence d’un travail bien rémunéré dans une capitale. Le seul ennui étant que cette présente ville acceptait des pratiques que je me refusais de cautionner et que par conséquent les quêtes acceptables par ma conscience se retrouver extrêmement réduites. Il n’y en avait d’ailleurs qu’une seule qui correspondrait parfaitement à mes attentes - si je ne voulais finir à accepter des dizaines de petits travaux ingrats pour obtenir le même résultat - mais qui se trouvait être beaucoup trop difficile pour une personne seule. Par chance un homme altruiste, que je ne connais ni d’Adam, ni d’Eve, était venu se présenter pile à ce moment pour me proposer son aide.
 
Reprenons notre souffle. Mon bon sens était complètement écartelés, ma décision allait à l’encontre de toutes mes précautions, pourtant je ne pouvais pas me fermer toutes les portes. Inquiète tout au fond de moi, je fini par retourner vers lui. La chance était peut-être avec moi pour une fois, j’espérais que la malchance qui me poursuivait accepterait de me ficher la paix pour une fois.
 

« J’accepte votre offre et vous remercie pour votre générosité. Je me prénomme Mist, je lui alors tends la main en signe d’accord avant de reprendre, j’imagine que nous ne connaissez pas d’autres personnes capables de nous accompagner pour ce périple ? Peut-être aurons-nous la chance de trouver un... hum... véritable guide avant de partir. Sans doute pouvons-nous déjà préparer ce dont nous auront besoin pour ce périple : nourriture, gourde d’eau, peut-être de quoi louer une monture du désert et réfléchissons... de quoi se diriger... à moins que vous possédez déjà une boussole ? Enfin, je sais utiliser les étoiles pour trouver mon chemin, sauf que si on ne sait pas où on doit aller ça peut être compliqué. D’ailleurs, maintenant qu’on y vient à ce sujet, à votre avis : devrions-nous voyager de nuit dans le désert ? »


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
D. Irvine Fon Fabre
« When Davy Jones meets Robin Hood »
⌘ Messages : 75
⌘ Inscrit(e) le : 24/02/2015

⌘ Reroll : Aucun double compte

Fiche de Skills
◊ Classe: Artilleur
◊ Pouvoir: Dopplegänger
◊ Malédiction:
When Davy Jones meets Robin Hood
MessageMer 23 Mar - 19:05


Le secret du Moldorm
Feat : Mist Redgrave

Mes deux bras sont posés avec franchise sur le comptoir avec finalement, un verre sous le nez. La jeune demoiselle semble mettre du temps à se décider. Sans doute pour peser le pour et le contre de ma proposition. Alors en attendant, autant se désaltérer un peu même si au départ, je ne voulais pas trop perdre de temps. Mais il s’avère que la situation actuelle risque de changer mes projets. Une gorgée d’alcool me fait le plus grand bien. Et alors que j’échange quelques mots avec l’aubergiste, je ne peux pas m’empêcher de repenser à cette bouille bien trop innocente pour un lieu pareil à mon goût. Gênée à la moindre remarque osée, affolée à la moindre petite erreur de sa part. Il est évident que s’en est hilarant tout comme une source de danger imminente pour elle dans cette contrée. Si une Banshee mal attentionnée lui avait mis la main dessus pour cette quête, je suis prêt à parier qu’elle ne serait jamais revenue du désert.

Mes pensées m’ont légèrement fait oublier la demoiselle qui se manifeste enfin après un long moment de réflexion.

« J’accepte votre offre et vous remercie pour votre générosité. Je me prénomme Mist. »
« Tout le plaisir est pour moi ma Petite Dame. »

Surpris par son arrivée silencieuse, j’accepte enfin cette main tendue en scellant ainsi notre accord pour cette quête redoutable qui promet d’être intéressante. Je vais pour reprendre la parole mais mon interlocutrice le fait avant moi et avec un débit assez surprenant. Tout cet amas d’affirmation et de questions me ferait presque rire. Si jamais elle ose me faire croire à présent qu’elle ne tient pas à faire cette quête, ce serait fort raté. Penser autant aux détails sans perdre de temps alors qu’elle vient à peine de se dire que finalement, un compagnon de route serait adéquat, c’est très volontaire. Trop peut-être ? Je laisse finalement mon rire s’échapper en posant mes deux mains sur les épaules de cette chère Mist aux yeux soudainement écarquillés par l’incompréhension.

« Et bien Mist... C’est ça ? Calmez-vous et détendez-vous. Pour être franc avec vous, je ne connais personne ici et je n’ai pas de boussole. Ensuite il est un peu tard pour prévoir quoi que ce soit maintenant. »

Sans compter que nous ne partirons sûrement pas maintenant. Il est bien trop tard et la nuit va tomber d’ici peu. Et même sans connaitre la région, je sais que le désert la nuit, ça ne pardonne pas.

« Je ne suis pas expert de cette ville mais à moins de vouloir geler vos jolies jambes au beau milieu du désert, je conseille plutôt un départ demain, à l’aube. Il fait pas très chaud la nuit dans les plaines de sable. Vous ne le saviez pas ? Je vous conseille de vous reposer un peu et nous verrons tout ça demain. Je vous attends à huit heures tapantes à la porte de l’auberge. »

Je ne sais pas si mon opinion est partagée mais la jeune femme se décide tout de même à suivre cette initiative de ma part bien que sûrement déçue. Je ne sais pas en fait. Loin de moi l’idée de vouloir jouer le preux chevalier mais je pense aussi à moi dans l’histoire. Je sais survivre mais jusqu’à une certaine limite. Je n’irai pas me risquer là-bas en pleine nuit sans maitriser l’environnement. Je lui adresse un signe de la main rassurant pour lui faire comprendre que je serai bien là demain et que c’est la meilleure chose à faire pour ce soir. En plus, mine de rien, je commence à être bien fatigué.

~~


Le réveil a été dur. Je me suis levé bien avant l’heure fixée pour le départ vers le désert de Subrosia mais pour la bonne cause. Mist semble assez timide quelque part et sa façon d’aborder le sujet des habitants de cette ville est très significative de quelques craintes. Je ne vais pas la blâmer pour cela. Côtoyer des morts n’est pas non plus ce qui met le plus à l’aise. Mais pour moi, ce n’est qu’un apriori dont je n’ai que faire. Je sais où placer les limites quand il faut s’entretenir avec eux mais le démarchage et la parlotte avec les autres, peu importe la race, ça me connait. J’ai donc pris l’initiative de gérer les détails pour notre quête allégeant ainsi la tâche pour ma compagne de route. Avec l’aide de l’aubergiste sur les endroits à fouiller pour trouver ce dont nous avons besoin, j’ai pu rassembler le nécessaire pour notre périple dont deux belles montures louées pour l’occasion. Il n’y a plus qu’à attendre l’invité d’honneur. Et quand on parle du loup. Pile à l’heure.

« Ah ! Vous voilà. Je n’attendais plus que vous pour partir. Vous avez bien dormi ? Parce que c’est une longue route qui nous attend. »

J’agite par la même occasion cette carte que j’ai dégotée facilement, indiquant quelques points stratégiques avant et au sein du désert. Ce n‘est pas quelque chose de précis. Difficile de définir un désert. Mais l’essentiel est là pour ne serait-ce que nous guider vers notre but.

« Prête ? »

Mist Redgrave
« On n’échappe à rien, pas même à ses fuites. »
⌘ Messages : 96
⌘ Inscrit(e) le : 20/07/2015


Fiche de Skills
◊ Classe: Évocatrice
◊ Pouvoir: Vol - les ailes
◊ Malédiction:
On n’échappe à rien, pas même à ses fuites.
MessageMer 6 Avr - 14:39

A HERO IS SOMEBODY WHO IS SELFLESS, WHO IS GENEROUS IN SPIRIT, WHO JUST TRIES TO GIVE BACK AS MUCH AS POSSIBLE AND HELP PEOPLE. A HERO TO ME IS SOMEONE WHO SAVES PEOPLE AND WHO REALLY DEEPLY CARES.
Je sentis le rouge me monter aux joues sous le contact de ses mains en même temps que l’inquiétude tandis que j’apprenais qu’il n’était pas meilleur connaisseur de la région que moi. Est-ce que tout se passerait dans ces conditions-là ? J’étais un peu sceptique, mais il serait d’autant plus malvenu de faire marche arrière maintenant. Allons bon ! Cela faisait un certain temps que je me débrouillais par moi-même, nous serions bien capables d’en faire tout autant avec une bonne carte et une monture. N’est-ce pas ? Il suffisait de garder la foi et… d’avoir confiance. Ce qui n’était pas évident me disais-je. Bon sang, dans quoi je mettais lancé encore ? C’était de la folie, définitivement.
 
« Je ne suis pas expert de cette ville mais à moins de vouloir geler vos jolies jambes au beau milieu du désert,… »
 
J’entendis parfaitement la suite de son discours, mais c’était comme si je ne retenais aucune autre information. Folie ne devait même pas être un terme assez fort pour décrire ce que cette réplique m’inspira sur le moment. Du suicide ! Voilà ce que je ressentis en cet instant. J’étais inconsciente, mais j’avais besoin de cette quête. Qu’avais-je donc fait pour mériter cela… Cependant, je devais bien reconnaître qu’il avait raison sur ce point. Cet homme se montrait donc raisonnable et réfléchit, peut-être que je me faisais du mouron pour rien.
 
« Oui, en effet. C’est plus raisonnable. Faisons les choses comme cela, je vous souhaite une bonne nuit dans ce cas. » 
 
Le rendez-vous fût donc convenu, la suite des événements ne sera qu’une question d’honnêteté. Pas que je comptais griller la politesse à ce gentil volontaire, mais qui pouvait m’assurer de la réciproque ? Allez, cela suffisait ! Il fallait effacer les mauvaises pensées et réussir à passer une bonne nuit de sommeil pour être suffisamment en forme le lendemain. Au moins, il n’y aurait pas d’élément perturbateur cette fois. Si seulement j’arrivai à me rassurer que tout irait bien dans ce désert, mais seuls des scénarios aux finalités catastrophiques me parvenaient. Quelle chance d’avoir au moins eu une nuit sans rêves.
 
Ce qui n’effaça pas l’inquiétude qui me guetta encore à la sortie du lit. Décidément, ma nature anxieuse n’aidait vraiment pas alors qu’il s’agissait d’un choix capital pour ma visite en cette région. Soupirant de lassitude, je me préparai pour arriver pile à l’heure à l’entrée de l’auberge. Mon compagnon de voyage se trouvait d’ailleurs déjà là.
 
« Bonjour. Oh, oui merci et vous ? J’observai discrètement ce qu’il semblait avoir préparé. Depuis combien de temps était-il là ? Et moi qui ne venais qu’à la minute exacte de l’heure convenue. Ce n’était vraiment pas correct de ma part. Je suis désolée, je ne vous ai pas fait attendre au moins ? » 
 
C’était alors qu’il me tendit une carte du désert de Subrosia. Quelle chance que d’avoir trouvé cela ! C’était presque trop beau pour être vrai, même si en y pensant bien, ce devait être logique que de tels objets existent dans une ville entourée par le sable. Bien qu’un esprit ne risquait pas de mourir déshydraté sous le soleil brûlant.
 
« Vous avez cherché tout ça ce matin ? Je suis vraiment navrée, j’aurai dû venir plus tôt... » 
 
Je l’étais sincèrement, je me sentais un peu honteuse de l’avoir laissé tout faire et non pas parce que j’aurai souhaité jeter un coup d’œil dans le matériel pour être certaine que tout irait bien. Toutefois, je ne le vois pas porter quelque chose qui me paraissait essentiel pour notre périple et que je m’empressai de lui désigner. En effet, j’avais eu la chance de croiser la jeune aubergiste au matin, lors du petit-déjeuner. Bénie soit elle.
 
« J’y pense. Je crois que ceci nous sera utile pour éviter de cuir sous la chaleur. » 
 
Sur ses mots, je lui tendis un foulard en tissu foncé qui nous protégera du soleil et du sable, gardant le second pour moi. Les affaires empaquetés, nous étions enfin prêt à nous lancer dans cette traversée. L’astre solaire se levait à peine, les températures étaient encore douces et il n’y avait plus qu’à espérer tomber sur des abris ou des oasis quand ce dernier sera au plus haut dans le ciel. Plus facile à dire que faire, mais entre ceci et ce que nous devions chercher pour cette quête, impossible de déterminer ce qui était le moins rassurant.
 
« Dites, vous avez une petite idée de comment nous rapprocher au mieux de notre objectif ? J’ai entendu dire qu’il fallait s’enfoncer le plus au centre du Désert pour s’assurer d’une rencontre quasi certaine avec ce… enfin cette créature. » 
 
Les montures avançaient lentement, il n’était pas prudent de les fatiguer dès le début du voyage. De plus, si nous voulions rester attentifs pour nous repérer dans cet endroit. Plus j’y pensais, plus cela me paraissait presque impossible. Sans une boussole, nous serions vite perdus… à moins de nous déplacer de nuit. Et même avec les étoiles ce ne serait sans doute pas évident.
 
« Vous paraissez à l’aise avec la lecture de carte, vous arriverez à trouver notre chemin dans une zone aussi… vide ? Il n’empêche, je me demande bien qui peut vouloir des informations sur une bête aussi dangereuse. Tout comme on pouvait se demander comment nous avions pu accepter d’accomplir une telle besogne, au fait, vous ne m’avez pas donné votre nom. »


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING
D. Irvine Fon Fabre
« When Davy Jones meets Robin Hood »
⌘ Messages : 75
⌘ Inscrit(e) le : 24/02/2015

⌘ Reroll : Aucun double compte

Fiche de Skills
◊ Classe: Artilleur
◊ Pouvoir: Dopplegänger
◊ Malédiction:
When Davy Jones meets Robin Hood
MessageLun 18 Juil - 23:32


Le secret du Moldorm
Feat : Mist Redgrave

Je devrais rester sérieux car c’est sur un long voyage que nos pas nous apprêtent à nous mener mais quand je vois ce petit bout de chou arriver à l’heure en me retournant ces politesses, je suis obligé de sourire. C’est si peu compatible. Un périple dangereux avec comme protagoniste une demoiselle presque sans défense. Et quelque chose me dit que je suis encore loin d’avoir tout vu. Cette quête promet d’être très intéressante. Je sens comme un léger stress monter quand cette jeune Mist remarque tout mon attirail et avant même qu’elle ne continue à se morfondre dans un regret profond de ne pas s’être levée plus tôt, je la rassure avec tout le calme et la sûreté dont je peux faire preuve.

«  Inutile de vous excuser. Je nous ai juste fait gagner du temps et je vous ai surtout évité un porte à porte qui vous aurait mis mal à l’aise. N’est-ce pas ? Et puis comme ça, vous avez gagné quelques heures de sommeil. »

Je n’ai juste fais que lui éviter un démarchage compliqué et ce, bien volontairement. Je doute que cette aventurière manque de volonté. D’ailleurs, cet élément de protection contre la chaleur en est la preuve. Elle aussi n’a pas manqué de penser à tous les détails avant notre départ. Des remerciements s’imposent alors que je prends le tissu pour ainsi boucler nos bagages. Et nous voilà parti. Et alors que nos montures entament notre route, je commence à me demander si cette initiative prise rapidement était judicieuse ou non. Et dans mon léger doute, je suis incapable de trouver une réponse radicale et sans hésitation face à cette interrogation justifiée. Comme si je savais une seule seconde comment trouver la Bête... Traverser un Océan je dis oui mais un désert... A y réfléchir, je n’y connais rien.

« Si vous voulez mon avis, ce ne sont que des racontars tout ça. Une bestiole de ce genre qui peut s’engouffrer sous le sable ne se contenterait pas de rester sagement au centre de son domaine. C’est plus facile de prendre par surprise ceux qui sont à peine rendu sur le sable pour les dévorer... Enfin, ce n’est que mon point de vue. »

Un point de vue pas forcément rassurant mais en même temps, il est logique. « Vous paraissez à l’aise avec la lecture de carte, vous arriverez à trouver notre chemin dans une zone aussi… vide ? » Là, je suis obligé de sourire. Certes, le désert c’est pas mon truc mais une carte reste une carte. Et ça, ça me connait. « Au fait, vous ne m’avez pas donné votre nom. » Et là, je rigole encore plus.

« Le soleil commence déjà à cuir vos neurones ? Ou alors vous avez déjà oublié mon prénom que je vous ai gracieusement donné hier ? Vous me peinez... »

Ironie bien sûr. D’ailleurs je souris même après ces quelques mots taquins qui viennent de sortir de ma bouche. Je mets ça sur le fait que Mademoiselle Mist est probablement bien trop angoissée à l’idée de cette quête. Et en soi, elle a bien raison.

« Pour la seconde fois donc, je me prénomme Irvine. Et vu que vous insistez, je vais même vous donner mon prénom oublié qui est Diamond. Mais ça, c’est juste parce que vous êtes très jolie. Quant à la carte, ne vous en faites pas. J’ai grandi sur un bateau de pêche. La lecture de document de ce genre, ça me connait. »

Même si pour le coup, plus on avance et plus je me demande si ça sera aussi simple de comprendre un horizon sablonneux qu’océanique. L’idée de récolter quelques trésoreries suite à un pillage discret était forte tentante d’où mon comportement avenant et rapide mais en réalité, je ne me suis jamais retrouvé confronté à l’environnement sablonneux et venteux d’un désert. Pourvu que cet instinct premier dont j’ai fait preuve porte ses fruits. Ça serait dommage de se mettre en situation périlleuse pour rien. Quoi que pour l’instant, nous avançons relativement bien, sans aucune difficulté, depuis quelques heures maintenant. Du moins je crois. Mais à en juger par cette chaleur qui commence à prendre place, le soleil monte rapidement. C’est là que je bénis ce tissu protecteur apporté par Mist ce matin. Je ne manque d’ailleurs pas d’observer cette dernière qui suit le rythme de ma monture sans tiquer.

« On dirait que vous avez fait ça toute votre vie. Il ne vous reste plus qu’à apprendre à lire une carte et se serait parfait. »

Je ne me moque pas, je taquine juste. Mais en soit, ça pourrait lui être fortement utile. Je reprends d’ailleurs cette carte bien en main pour tenter de suivre l’itinéraire que l’on m’a conseillé mais je constate que ça s’avère plus difficile que prévu. Et pour couronner le tout, quand mon regard pointe à l’horizon, il perçoit ce que je craignais presque plus que l’arrivée du Moldorm. Des mouvements d’air bien trop représentatif d’un vent soufflant vers nous. Léger à en juger la distance. Reste plus qu’à espérer qu’il reste léger et au loin. Je reprends les rênes de ma monture pour lui faire comprendre d’avancer sur une trajectoire précise, cherchant Mist du regard.  

« Dites-moi gente dame. Qu’est-ce qui vous amène à vouloir tenter ce genre de quête ? Autant vous êtes intriguée par ceux qui désirent des informations sur ce ver géant, autant moi je suis intrigué par vos motivations. Ce n’est pas un endroit pour une femme comme vous. Loin de moi l’idée de vous mettre sous le même rang qu’une femme frêle mais cette traversée est dangereuse. Pourtant vous y tenez. »

Mist Redgrave
« On n’échappe à rien, pas même à ses fuites. »
⌘ Messages : 96
⌘ Inscrit(e) le : 20/07/2015


Fiche de Skills
◊ Classe: Évocatrice
◊ Pouvoir: Vol - les ailes
◊ Malédiction:
On n’échappe à rien, pas même à ses fuites.
MessageDim 4 Sep - 23:06

A HERO IS SOMEBODY WHO IS SELFLESS, WHO IS GENEROUS IN SPIRIT, WHO JUST TRIES TO GIVE BACK AS MUCH AS POSSIBLE AND HELP PEOPLE. A HERO TO ME IS SOMEONE WHO SAVES PEOPLE AND WHO REALLY DEEPLY CARES.
Ah ! Quelle gêne ! Cette incursion dans le désert m’inquiétait-elle tant que cela ? Ou bien s’agissait-il plutôt de l’incident de la nuit dernière ? Enfin, quoique les termes « découverte fortuite et perturbante au saut du lit » seraient plus appropriés. Il ne fallait pas que mon état ne transparaisse d’une quelque façon que ce soit et ce n’est qu’en bredouillant de vagues excuse sur mon réveil récent que j’escomptai m’en sortir. Après tout, qui n’a jamais eu la tête dans le brouillard en sortant du lit, surtout lors d’une excursion aussi matinale ?
 
Je gardai donc le silence une bonne partie du chemin suivant, me concentrant sur l’horizon pour essayer de repérer le moindre indice. D’habitude, je dispose d’un assez bon sens de l’observation, hélas, le désert avait le don de vous faire perdre vos repères qui deviennent inexistants en son sein. Détail qui eut le don de me rendre très inquiète quant à la suite des événements.
 
« Dites-moi gente dame. Qu’est-ce qui vous amène à vouloir tenter ce genre de quête ? Autant vous êtes intriguée par ceux qui désirent des informations sur ce ver géant, autant moi je suis intrigué par vos motivations. »
 
Voilà une question que j’aurai préféré éviter ou même une situation toute entière. Les gens un peu trop curieux envers ma personne me mettaient vite mal à l’aise, après tout, on ne savait jamais vraiment ce qu’ils avait derrière la tête. Ou pire encore, il pouvait toujours s’agir d’une personne qui m’aura reconnu grâce au portrait dressé par mes poursuivants et qui essayaient de s’assurer d’avoir trouver la bonne proie. A cela pouvait s’ajouter l’aspect pécune de mon choix que je ne désirai pas vraiment partager, car cela risquait également de donner une similitude s’il était bien de ceux que je fuyait et, aussi, parce qu’il s’agissait là d’un sujet un peu sensible que je n’aimais pas aborder.
 
D’une certaine façon, si j’en avais eu les moyens, je me serais presque défilée de sa compagnie. Sauf qu’en plein désert ce n’était certainement pas une bonne idée, tout comme ce pouvait, encore une fois, être une bonne façon de me vendre si mes craintes s’avérait exactes.
 
« Disons que j’ai des principes et qu’aucune autre quête ne pouvait m’intéresser. De plus, cette une mission qui permettrait aux voyageurs de passer plus sereinement le désert de Subrosia. Néanmoins, je dois dire qu’il s’agit également d’une forme de curiosité. Éradiquer une créature qui ne fait que protéger son territoire ne m’intéresse pas, il y a sans doute un bien meilleur moyen de contenter tous les êtres vivants dans la région. En effet, je ne suis peut-être pas bien costaude, mais je suis loin d’être frêle et je pense que vous avez remarqué comme moi que peu de personne ne semble avoir assez de courage pour se lancer dans une quête d’une telle ampleur. De courage ou de folie, si on y réfléchit bien. » 
 
Bien, je n’avais pas menti au moins. Peut-être que ce ne serait pas une réponse satisfaisante pour mon camarade de route, du moins, je ne l’espérais pas, je n’aurai pas grand-chose de plus à dire. Néanmoins, bien que peu bavarde en règle général sur ce genre de sujet, je pouvais très bien l’y lancer à mon tour.
 
« Et vous dites-moi ? Qu’est-ce qui vous a motivé à aller à l’encontre d’une parfaite étrangère qui s’intéresser à la même quête que vous ? Si ce n’est cette quête elle-même. Je pense qu’elle vous intéressait beaucoup également, non ? » 
 
J’aurai pu m’étendre sur le fait que je ne pensais pas qu’il avait agit dans un élan de grande et en aucune façon l’idée qu’il y avait un intérêt sur ma personne autre que celui que je craignais m’avait effleurée l’esprit.
 
« Qu’est-ce que vous regardez fixement comme ça ? ... Oh... par tous les cieux... » 
 
La quantité de sable qui se dirigeait droit sur nous n’avait rien de rassurant, bien au contraire. Si nous ne trouvons pas un abri rapidement nous allons être fichus ! Inutile de fuir, nos montures ne seront jamais assez rapide pour ne pas se faire engloutir.
 
« J’espère que vos Sand Wraith sont suffisamment bien dressés pour ne pas fuir dès qu’on descend de leur dos, mais ils nous faut nous abriter derrière eux en nous masquant le visage ou nous ne survivront pas ici. Je ne vois aucun abri à proximité ! »  

Si je le pouvais encore, j’aurai sans doute prier les Dieux. Hélas, je ne peux maintenant qu’espérer que tout ce passera pour le mieux. Cette quête commence vraiment de la plus mauvaise des façons.


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

Le secret du Moldorm - 1 (4 / 5★)

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cursed Anthalia :: Suhalla :: Désert de Subrosia-